En fonction de son terrain

Toky

Le jardin est un espace qui sera complètement différent d’un terrain à un autre. Il n’y a pas un choix à faire, mais un compromis à trouver en fonction de votre situation et vos priorités.

L’administratif

Avant de choisir l’emplacement, vous devez vous renseigner concernant les règles administratives de votre localité directement en mairie. Les restrictions peuvent non seulement concerner la forme ou les dimensions de la cabane, mais également son emplacement. On parle notamment de la distance avec la voie de circulation, le positionnement par rapport au voisinage,, ou encore la hauteur de la construction et le changement de l’aspect de votre domaine après construction. Dans les zones protégées, l’établissement d’une quelconque construction en bois est obligatoirement soumis à l’approbation des pouvoirs publics. Consultez votre PLU.

Il est conseillé de faire ces démarches au plus tôt, en vous rendant en mairie muni d’un premier plan approximatif de votre cabane. Plus vous anticiperez cette démarche, plus vous serez en mesure d’éviter les désagréments qui peuvent bloquer votre projet.

La géologie

Pour choisir l’emplacement où sera construite la cabane, il est nécessaire d’étudier la nature du sol : il doit être solide et stable. Selon les dimensions de votre terrain et les structures qui y sont déjà construites vous pouvez facilement déduire si la construction d’une cabane est envisageable ou non (il est généralement logique que construire la cabane proche du domicile ne présente aucun danger particulier). Par contre, si vous avez une mare, un marécage, un sol boueux ou simplement une partie de terre meuble, vous aurez au moins à sonder la profondeur du sol poreux pour décider de la suite. Vous pouvez aussi demander auprès de la Mairie (IGN) le profil topographique de la zone en cas de doute.

L’hydrologie

L’idéal est d’avoir un sol naturellement drainant. Mais comme ce n’est pas toujours le cas, il est nécessaire de vérifier l’évacuation de l’eau. Si le terrain absorbe trop d’eau, l’humidité risque rapidement de s’installer par phénomène de capillarité. Cela peut entraîner un effondrement partiel du terrain ou une pourriture du bois. Il faut également vérifier si l’eau de pluie ne risque pas d’éroder les fondations ni d’inonder la cabane. D’une manière générale, il est ainsi déconseillé de construire directement au pied d’une colline ou d’une bosse, car l’eau ruisselante est une force destructrice souvent insoupçonnée, ravinant le sol, notamment lorsqu’un mur détourne sa course naturelle. Si vous vous retrouvez face à ce genre de contrainte, il est conseillé de choisir un autre emplacement, de construire un circuit de canalisation et d’évacuation d’eau.

Faire attention aux divers réseaux

Il vous faudra étudier les plans de votre maison et vérifier que l’emplacement que vous pensez choisir ne se trouve pas au-dessus des conduites d’eau, de gaz ou d’électricité.

Une fois que vous avez vérifié quels emplacements sont constructibles, vous allez pouvoir vous concentrer sur des choix qui vous seront personnels, qui dépendrons de votre situation, vos préférences, l’âge de vos enfants, etc…

L’entretien du jardin

Si vous avez un jardin fleuri, boisé, ou avec du gazon, vous devez certainement vous en occuper régulièrement. L’emplacement de la cabane doit donc être choisi de manière à ne pas déranger l’entretien du jardin. Veillez par exemple à laisser une distance suffisante entre une haie et la cabane pour permettre le passage de la tondeuse.

Un terrain en pente

Si vous avez un terrain en pente deux options s’offrent à vous : terrasser pour aplanir une partie ou construire votre cabane sur pilotis LIEN. Il faut savoir que vous gagnerez du temps à choisir une cabane sur pilotis mais qu’en fonction de la hauteur, il faudra penser à sécuriser la cabane si vous avez de jeunes enfants.

Vous manquez d’espace au sol

En général il est conseillé d’avoir un espace de construction au sol plutôt étendu. Si ce n’est pas votre cas, vous avez la possibilité de construire la cabane dans un arbre LIEN. Attention tous les arbres ne sont pas en mesure de supporter une cabane.