Des ruches Pour les abeilles

Louise

Avoir des ruches dans son jardin, c’est faire un geste pour la planète, tout en développant une ressource naturelle : le miel. Les abeilles sont aujourd’hui menacées par les pesticides de l’agriculture intensive, mais aussi de nos jardins. Pourtant, sans abeilles pas de pollinisation, et sans pollinisation pas de fruits.

Ce qu’il faut savoir

Prenez le temps de vous renseigner, n’hésitez pas à contacter un apiculteur local qui vous conseillera. Dans tous les cas, ne vous précipitez pas, ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Ce genre d’installation est normé, c’est-à-dire qu’il y a un certain nombre de lois en vigueur qu’il est indispensable de respecter. Pour votre sécurité, celle des autres et celle des abeilles faites les choses dans les règles :

  • Avant d’installer des ruches à proximité de votre propriété vous devez vérifier que ni vous, ni votre famille, ni vos voisins proches n’êtes allergiques aux piqures d’abeilles.


  • Vous devez obtenir un numéro spécifique à votre statut en contactant la Direction des Services Vétérinaires de votre département.
  • Vous avez pour obligation de contracter une assurance de responsabilité civile, en prenant contact avec le syndicat apicole de votre département.
  • Pensez aussi à aller vous renseigner auprès de votre mairie les normes sont communes à tous, mais un arrêté municipal peut vous imposer d’autres règles.
  • Il y a un nombre de ruches autorisées : 8 ou 9 maximum pour un particulier
  • Vous pouvez installer des ruches dans un jardin même en ville, il n’est vraiment pas indispensable d’avoir un jardin immense. Il faut simplement que la zone soit dégagée pour faciliter les déplacements des abeilles, tout en restant proche des plantes, arbres et fleurs mellifères (la lavande, le chèvrefeuille, le pissenlit, le tournesol, le châtaignier, le tilleul, etc… ). Vous pouvez donc installer vos ruches près de votre potager pour assurer de bons fruits et légumes qui nourriront vos abeilles et votre famille.
  • N’installez surtout pas vos ruches proches de zones de culture intensive et n’utilisez pas vous-même de pesticides. Les abeilles n’aiment pas ça et votre miel sera de mauvaise qualité.

Comment se procurer des ruches ?

Il n’y a pas de protocole précis à suivre ou de site pour acheter ses ruches. Renseignez-vous dans votre région, contactez les apiculteurs autour de vous ou abonnez-vous au journal L’Abeille de France, un mensuel spécialisé dans le domaine qui répertorie les offres. En moyenne, comptez dépenser 60 euros pour un essaim et 150 euros pour une ruche. Il est conseillé d’avoir au moins trois ruches pour anticiper la perte. Comme vous débutez vous risquez de faire des erreurs, de ne pas bien vous en occuper et donc de perdre un essaim.
En plus de ces dépenses, n’oubliez de vous procurer le nécessaire pour vous protéger des piqures : tenue adaptée, bottes, gants en caoutchouc, enfumoir…